POTERIES ANCIENNES DES MARITIMES

 

Photos © Jacqueline Beaudry Dion

On reconnait un style particulier aux poteries des Maritimes mais il est souvent difficile de préciser la Poterie particulière qui a produit telle pièce. Les ouvrages généraux de E. Collard (Nineteenth Century Pottery and Porcelain in Canada, 1967, 1984, chap. XXI) et de D. Webster (Early Canadian Pottery, 1971, chap. 5) fournissent des bribes de leur histoire, identifient plusieurs potiers et illustrent quelques pièces de leur production; mais surtout ils ouvrent la voie à des recherches futures.

George Maclaren (Antique Potteries of Nova Scotia, 1972) fournit la première monographie consacrée à la poterie de la Nouvelle-Écosse; on y trouve plusieurs illustrations avec attributions, bien que certaines dates et certains faits sont erronés. Il faut encore souligner un texte de D. Webster («The Prince Edward Island Pottery, 1880-1898 », Material Culture Review, Vol 16, 1982), qui présente une analyse détaillée des fouilles archéologiques de 1970 à cette Poterie. On recommande aussi un texte de Catherine G. Hennessey, 2014, Prince Edward Island Pottery Company. Charlottetown, PEI. et le site de leur Musée: https://www.peimuseum.ca/collections/prince-edward-island-pottery-company . Ce site donne aussi le lien pour voir toutes les photos de leur collection de céramique.    Collard a aussi fourni au Dictionary of Canadian Biography plusieurs articles, notamment celui sur les potiers White du Nouveau Brunswick.

Pichet produit par la Prince Edward Island Pottery, vers 1880. On remarque la décoration à la roue typique des produits de cette Poterie qui a oeuvré à Charlottetown de 1880 à 1898. Voir Webster 1971, p. 100-101. Bien que bâtie en 1880, cette Poterie ne sera incorporée qu'en fin 1881, à la demande de C. A. Hyndman, L. H. Davies, J.R. Brecken et W. Hyndman (Voir The Ottawa Daily Citizen du 9 novembre 1881).

Deux pichets pour verser la pâte à crêpes, argile cuite rouge foncée, engobe blanc crème à l'intérieur, glaçure transparente au plomb à l'extérieur. Produits par la T. A. Joyce Pottery, Stewiacke, N. S. Voir Maclaren, p.9.

Jarre à deux anses, argile cuisant rouge, engobe blanc crème à l'intérieur et glaçure transparente au plomb à l'extérieur. Probablement aussi de la T. A . Joyce Pottery, Stewiacke, N. S.

Terrine de la Smith & Kaye Pottery, Enfield, N. S. vers 1880. Sans glaçure à l'extérieur, engobe blanc crème à l'intérieur. Maclaren, p. 13 en illustre une identique. James Prescott & Sons ouvre une nouvelle manufacture à Enfield en 1880 selon Maclaren: serait-ce plutôt en 1884 ou peu avant, si on se fie à l''annonce ci-dessous?

Annonce de l'ouverture récente par James Prescott & Sons d'une nouvelle Poterie à Enfield, Nouvelle-Écosse en 1884 ( The Morning Herald, 1 septembre 1884)

Jarre en argile cuisant rouge, glaçure transparente au plomb, trois lignes d'engobe blanc crème. Probablement de Nouvelle-Écosse, vers 1850-1885

Pichet en grès de la White-Foley Pottery, St. John, Nouveau-Brunswick vers 1870-1890. Voir Webster (1871, p. 103).

Pichet en grès de la White-Foley Pottery, St. John, Nouveau-Brunswick vers 1870-1890.

Théière aux angelots, d'un motif inspiré des Bell de Québec. Fait par James W. Foley & Co de Saint-Jean, Nouveau-Brunswick. Fin du 19e siècle- début du 20e siècle.

Marque sous la cruche de 1/2 gallon: James W. Foley & Co St. John N. B. Cette cruche a une glaçure opaque blanche dite de Bristol en bas et une glaçure opaque brune dite d'Albany en haut. Début du 20e siècle.

Marque sous le petit pichet: Saint John / N B / Foley / Canada. Pichet produit dans la première moitié du 20e siècle.

Marque sous la théière: Two cup / Saint John / N B / Foley / Canada. Théière produite dans la première moitié du 20e siècle.

Plateau à pain de type Ironstone, non signé, probablement fait en Angleterre. On peut y lire Where reason rules / the appetite obeys.Le Musée de la Nouvelle-Écosse en possède un identique, estampé sous la base Crown Brick & Pottery Works, New Glasgow, N. S. McLaren indique que ce plateau est à glaçure jaune et daterait des années c. 1870, et il l'illustre en page 23. L'article de presse qui suit traite de cette compagnie méconnue.

Visit to the Crown Brick & Pottery Works, New Glasgow, N. S.

Voci un article  de la Montreal Gazette du 29 juillet 1868 que nous avons trouvé récemment et qui ajoute quelques informations nouvelles sur cette compagnie méconnue. Il s'agit dune visite  que le reporter du Toronto Globe  a fait en ce lieu. La mention de la présence d'un mouleur expérimenté d'Angleterre et des hommes du Staffordshire est significative et explique peut-être le plateau à pain décrit ci-haut.